Le Coq, 40e rugissante !

Le Coq, 40e rugissante !

 

Bryan Coquard a remporté au sprint ce dimanche le GP Marcel Kint, une manche de la Coupe de Belgique dont il est le leader provisoire. Parfaitement épaulé par des Men In Glaz rassemblés autour de leur leader, Bryan a devancé Nacer Bouhanni d’une roue pour enlever son 40e succès chez les professionnels. Il lève les bras pour la 4e fois de la saison et permet au Vital Concept-B&B Hotels de remporter une 9e victoire en 2019.

 

Vainqueur sur l’Etoile de Bessèges, le Circuit de la Sarthe et les 4 Jours de Dunkerque cette année, le sprinteur nazairien a remporté dans la banlieue de Courtrai sa première course d’un jour depuis trois ans. Un succès qu’il espérait raisonnablement en prenant le départ ce dimanche matin de la ville flamande, tant sa forme semblait au beau fixe. «J’ai eu de super sensations toute la journée, révèle le vainqueur du jour. Depuis ma reprise à Dunkerque, j’ai de bonnes jambes et nous avons travaillé cette semaine pour peaufiner cette bonne condition physique.» «Le Coq» était sûr de lui et savait pouvoir compter sur des coéquipiers soudés autour de lui.

 

«Une échappée de 5 coureurs a pris du champ et nous avons su prendre nos responsabilités pour arriver à nos fins. Notre objectif était que la course s’achève au sprint et Coco (Ermenault) s’est mis à la barre toute la journée puis Julien (Morice) et Bert (De Backer) ont pris le relais pour permettre au peloton de revenir sur l’échappée. Ensuite, Jonas (Van Genechten) m’a replacé à la flamme rouge et il m’a suffi d’un effort avant le dernier virage pour me replacer en 3e position aux 600 mètres. J’ai lancé le sprint à 200 m de la ligne et cette victoire vient me conforter pour les échéances à venir.»

 

 

 

Le week-end prochain, Bryan s’alignera sur le GP de Plumelec et les Boucles de l’Aulne, à Châteaulin. Deux courses disputées en terres bretonnes et chères aux Ligérien. «J’avais terminé 4e à Plumelec en 2015 et 5e à Châteaulin deux ans plus tôt, se souvient le sprinteur aux talents multiples. Plumelec est un endroit magique, Cadoudal une côte mythique qui fait rêver tout coureur breton ou originaire de l’Ouest. En amateurs, on s’y rend pour Manche-Atlantique avant d’y disputer le GP de Plumelec à l’échelon supérieur. L’année où je termine 4e, je me souviens avoir tout donné dans la montée et avoir manqué de force dans le sprint. C’est une arrivée vraiment difficile mais on ne sait jamais…»

 

Interrogé sur les chances du Coq en haut de Cadoudal, son directeur sportif et entraîneur Jimmy Engoulvent livre une analyse fine et rationnelle : «quand on voit la manière dont Bryan s’est imposé sur la difficile étape du Portel, aux 4 Jours de Dunkerque, on est en droit de penser que ça peut le faire à Plumelec. Il a très bien fini les 4 jours après une semaine intense, et Bryan possède une excellente faculté de récupération. Nous aurons plusieurs cartes à jouer mais sa forme du moment peut lui permettre de faire un truc là-haut.»

 

D’ici là, le vainqueur du GP Marcel Kint poursuivra une routine qui lui permet de garder sa fraîcheur et de travailler ses qualités : récupération, entraînements spécifiques et tours de piste sur son vélodrome préféré, où il partage ses coups de pédale avec les jeunes licenciés de l’US Pontchâteau. Cheveu court, crête profilée et sourire aux lèvres, le Coq, confiant et serein, sait que la recette fonctionne.

Nos partenaires

Vous êtes dirigeant d’entreprise et souhaitez basculer du côté glaz de la Force ? Contactez-nous sans plus attendre : tdesmasures@pce.bike / 06.32.45.28.84