Quentin Pacher 6e des Championnats de France. Si près, si loin…

Les championnats nationaux seront toujours une course à part. Et en particulier lorsqu’ils se courent à domicile, pour toute équipe cycliste professionnelle. Ce dimanche, dans le vignoble autour de La Haye-Fouassière, au sud de la Loire-Atlantique, le VITAL CONCEPT – B&B HOTELS a vécu un ascenseur émotionnel à répétitions, animateur à l’avant de la course, soudé autour de son leader Bryan Coquard, et ô combien acteur dans le final, par l’intermédiaire de Quentin Pacher, puncheur infatigable et finalement 6e sur la ligne.

 

Si, après l’arrivée, les traits des Men In Glaz étaient tirés et leurs yeux rougis, c’est bien parce que l’ensemble du Club s’était investi à 100% dans l’approche de ce rendez-vous tricolore sur les terres de ses figures emblématiques Jérôme Pineau, Bryan Coquard, Jimmy Engoulvent ou Lorrenzo Manzin.

 

Dans le vignoble nantais, la course s’est vite décantée, avec 4 représentants du Club dans une échappée de 37 coureurs : Justin Mottier, Quentin Pacher, et le duo Cyril Gautier-Pierre Rolland, arrivé en renfort à la demande du directeur sportif Didier Rous. «C’était un groupe de costauds qui était en train de prendre du champ et il fallait que Cyril et Pierre y soient, justifie le technicien aux commandes des Glaz sur les 259 kilomètres du parcours. Tous les gars ont respecté les consignes toute la journée. Il ne fallait pas trop en faire à l’avant car notre carte numéro 1 s’appelait Bryan. Tout le monde s’est sacrifié pour «Le Coq» mais la chute des coureurs de l’équipe AG2R a faussé la donne. Ils avaient de grosses cartouches à tirer et, une fois à terre, ils n’ont plus pu collaborer pleinement à la chasse derrière les échappés. Tous ont fait un beau Championnat et y ont mis la détermination qu’il fallait. Plusieurs ont fini en larmes dans le bus et c’est la preuve de leur investissement. Désormais, il faut penser au futur et ce Championnat nous a apporté de bons enseignements pour la suite. Nous récupérons un à un les coureurs qui nous ont fait défaut ces derniers mois et «Papach» a prouvé qu’il était capable de se hisser à un très haut niveau sur ce genre de courses très exigeantes. A nous de mettre à profit cette petite trêve qui se profile en juillet puis de réussir une bonne fin de saison, comme nous l’avions fait l’an passé.»

 

 

Si l’ancien double champion de France Didier Rous parvenait à tirer un bilan objectif et positif après la course, Bryan Coquard était davantage touché et frustré. «Cette frustration est personnelle mais surtout collective, confiait le sprinteur du Club, entouré de ses proches, familles et supporters réunis sur la Glaz Zone qui aura accueilli 250 personnes au cours de cette journée de fête. Nous étions très déçus et marqués en arrivant au bus mais l’équipe a fait une course parfaite, notre stratégie était la bonne. Derrière, j’étais à l’affût au sein du peloton, dans une excellente condition, mais nous avons manqué de collaboration pour revenir sur la tête de course. Collectivement, nous étions parmi les plus forts et il est évidemment dommage que nous ne décrochions pas un meilleur résultat. Ce championnat était le jour le plus important de la saison et c’est dur à encaisser de ne terminer que 6e mais il est temps de souffler après beaucoup de sacrifices ces derniers mois. Un peu de repos puis la saison reprendra vite son fil.»

 

Arrivé dans un groupe qui a franchi la ligne à 1’24 du vainqueur, Bryan n’a pas disputé le sprint du peloton tandis que Cyril Gautier, présent à l’avant dans le final après avoir repris la compétition voilà seulement trois semaines, sur le Critérium du Dauphiné, a décroché la 8e place au terme d’une course où il aura une nouvelle fois montré sa hargne et son courage. «Il m’a sans doute manqué 15 jours de compétition pour faire mieux», déclarait le coureur de Trégueux, victime d’une fracture du coude et touché au poignet courant mai. Comme tous ses coéquipiers Glaz, le puncheur breton a déjà les yeux tournés vers la deuxième partie de saison, qui débutera réellement lors d’un stage de préparation à Egletons (Corrèze), du 13 au 23 juillet.

Nos partenaires

Vous êtes dirigeant d’entreprise et souhaitez basculer du côté glaz de la Force ? Contactez-nous sans plus attendre : tdesmasures@pce.bike / 06.32.45.28.84