Van Genechten 2e, le GP Jef Scherens presque tout Glaz !

Il s’en est fallu d’un rien pour que, sept ans après Jérôme Pineau et cinq ans après Bert De Backer, le GP Jef Scherens tombe dans l’escarcelle d’un coureur du Vital Concept Cycling Club ce dimanche à Louvain.

 

En lice sur sa troisième course en trois jours, le sprinteur attitré des Glaz et Noir célébrait son 32e anniversaire sur cette manche de la Coupe de Belgique mais ne se voyait pas forcément être de la fête dans le final. «Mes sensations n’étaient vraiment pas bonnes en début de course, confiait le Wallon après s’être incliné pour une roue, à peine, derrière son compatriote Jasper Stuyven. Les deux jours précédant, et en particulier l’exigeante Primus Classic samedi, avaient laissé des traces et m’ont même poussé à dire aux gars de jouer leur carte personnelle aujourd’hui. Puis je me suis senti mieux dans les deux derniers tours.»

 

Sorti en compagnie de cinq autres coureurs à 28 kilomètres de l’arrivée, JVG s’est relevé en constatant la composition de l’échappée. «Il n’y avait pas de Lotto-Soudal dans ce groupe, c’était donc fort compromis. J’ai préféré préparer le sprint en comptant sur un super Bert (De Backer) jusqu’à 6 km de la ligne et un Adrien (Garel) présent jusqu’au dernier tour. Tanguy (Turgis) a également très bien couru même s’il était un peu malade. Johan (Le Bon) et Jérémy (Lecroq) ont, eux, sans doute payé l’accumulation de courses ces derniers jours.»

 

«Les gars tiennent la barraque !»

 

En visionnant après coup la vidéo du dernier kilomètre, Jonas est certes déçu mais pas question de s’auto-flageller. «Si on m’avait dit en début de course que je monterais sur le podium ce soir, j’aurais signé des deux mains. Seulement, je manque sans doute un peu de confiance en moi dans le sprint. Je reste focalisé sur Stuyven et viens me coincer dans les barrières, à droite, alors qu’il aurait fallu lancer à gauche. J’ai tendance à oublier qu’un sprinteur a la faculté de ne plus sentir la douleur une fois l’emballage lancé… Il n’empêche, cela confirme que je suis en très bonne condition même quand les courses s’enchaînent, je suis motivé à fond pour la fin de saison.»

 

Yvonnick Bolgiani, le directeur sportif des Glaz et Noir en cette fin de semaine, tire évidemment un bilan positif des dernières courses. «9e au GP de Wallonie grâce à Kevin (Reza), 6e du Championnat des Flandres avec Jonas, une 7e place pour Lorrenzo (Manzin) à la Primus Classic puis cette 2e place de Jonas ici, le bilan est très bon et aurait pu se nourrir d’une victoire. Depuis le stage effectué en juillet en Corrèze, les gars tiennent la baraque physiquement, ils ont progressé, c’est évident. Cela joue sur leur confiance et le groupe est soudé, motivé, déterminé à transformer cette dynamique en victoires. Tout le monde tire dans le même sens, chacun a compris que c’est tous ensemble que nous atteindrons nos objectifs. Les capitaines de route répondent présent. Kevin marche fort, Bert s’est rassuré ces deux derniers jours et ne se ressentait pas, aujourd’hui, de la course de la veille. C’est très encourageant. Lui aussi est remonté pour la fin de saison. Cela va payer !»

 

Resté en Belgique pour fêter son anniversaire en famille, Jonas sera en lice mercredi sur le Circuit du Houtland à Lichtervelde, au cœur des Flandres belges. Avec un an de plus au compteur mais une confiance et un moral gonflés à bloc, il sera assurément encore l’un des hommes sur qui les Glaz pourront compter.

Nos partenaires

Vous êtes dirigeant d’entreprise et souhaitez basculer du côté glaz de la Force ? Contactez-nous sans plus attendre : tdesmasures@pce.bike / 06.32.45.28.84